Le cancer en France

 

En France en 2015, 385 000 nouveaux cas étaient estimés, dont 211 000 chez les hommes contre 174 000 chez les femmes. Les trois cancers les plus fréquents chez l’homme sont ceux de la prostate, du poumon et du côlon-rectum. Chez la femme, ce sont ceux du sein, du côlon-rectum et du poumon, ce dernier connaissant une progression importante sur les trente dernières années (nombre de nouveaux cas multiplié par 7), ceci étant dû au tabagisme. Le cancer du col de l’utérus, quant à lui, est plus répandu dans les populations plus vulnérables et souvent mal informées sur l’importance d’un dépistage tous les trois ans, à partir de 25 ans. D’un point de vue personnel, 3 personnes sur 5 déclarent en France avoir conservé des séquelles deux ans après un diagnostic de cancer. 8,5% des personnes interrogées rapportent qu’il leur est déjà arrivé d’être victimes d’attitudes de rejet ou de discrimination liées à leur maladie, et ce dans leur entourage. Enfin, il convient de noter que la situation professionnelle des personnes souffrant d’un cancer se dégrade réellement deux ans après le diagnostic, avec un taux d’emploi qui passe de 82 % à 61,3 % et un taux de chômage de 7 % à 11,1 %.

 

depistage-du-cancer

 

D’un point de vue positif, nous soulignerons que 3 millions de personnes environ sont guéris chaque année, et que la mortalité par cancer a diminué au cours des vingt dernières années. Tous les chercheurs se mobilisent pour améliorer ces chiffres et combattre le cancer.

 

Gustave Roussy : présentation et engagements

 

L’Institut Gustave Roussy est le premier centre européen de lutte contre le cancer : il  abrite un centre de soins, de recherche et d’enseignement. Au cœur de l’innovation, l’Institut se mobilise chaque jour pour favoriser les grandes découvertes et pour combattre le cancer. Il encadre et accompagne aussi de manière personnalisée et suivie tous les patients atteints d’un cancer, quel qu’il soit et à tous les âges de la vie, afin de leur offrir un véritable soutien et de leur garantir bien-être et sérénité. En effet, dans ce moment de vie très douloureux, les personnes malades ainsi que leur famille nécessitent souvent une écoute particulière et un appui important. Cette bienveillance fait partie des valeurs du fondateur Gustave Roussy, que l’Institut prend le soin de développer avec également l’innovation, l’énergie et le partage. Ces grandeurs s’articulent autour trois missions primordiales qui sont le soin, la recherche et l’enseignement, toujours dans l’intérêt et le bonheur physique, psychologique et social du patient. L’Institut est aussi spécialisé dans les cancers rares et les cas complexes, ce qui lui permet d’être innovant et avant-gardiste en termes d’avancées technologiques et de développement de nouveaux métiers.

 

Une découverte majeure

 

Dirigée par un chargé de recherche Inserm à Gustave Roussy, Guillaume Montagnac, une équipe de six jeunes chercheurs a fait la découverte d’un nouveau mécanisme qui aide les cellules à migrer, en collaboration avec l’Institut Curie et l’Institut de Myologie. En effet, une cellule forme à la surface de sa membrane de nombreuses petites pinces qui lui permettent de s’agripper le long des fibres présentes à l’extérieur.

 decouverte-majeure-adn

 

"Jusqu’à présent, nous savions que la cellule s’appuyait principalement sur certaines structures lui permettant de s’ancrer à son environnement. Aujourd’hui nous identifions de nouvelles structures cellulaires appelées "puits recouverts de clathrine", déjà connues pour assurer d’autres fonctions dans la cellule. La cellule cancéreuse les utilise comme des pinces pour s’agripper à son environnement pour mieux se déplacer. Ces nouvelles structures sont à l’origine d’environ 50 % de l’adhérence des cellules à leur milieu extérieur" précise Guillaume Montagnac, Chef de l’équipe ATIP-Avenir, rattachée à l’unité Inserm 1170 "Hématopoïèse normale et pathologique" à Gustave Roussy.    

 

Les chercheurs ont ainsi découvert comment une cellule peut se détacher de sa masse tumorale pour se déplacer dans le corps, et ainsi constituer un nouveau centre et de nouvelles métastases. La revue américaine Science explique en détail l’intégralité de ces travaux.

 

Cancer chez l’enfant : la prise en charge de Gustave Roussy

 

cancer-chez-enfant

 

En France, 1 enfant sur 440 va développer un cancer avant l’âge de 15 ans, ce qui constitue la première cause de décès par maladie chez l’enfant. Le Département de Cancérologie de l’enfant et de l’adolescent de Gustave Roussy a à cœur d’augmenter les taux de guérison, mais aussi la qualité de vie et le bien-être des enfants pendant la durée du traitement, mais aussi de leurs familles. Créé en 1950 au sein de Gustave Roussy, le Département de Cancérologie de l’enfant et de l’adolescent est le premier service de cancérologie pédiatrique en France. Entièrement restructuré en 2014, il permet une meilleure prise en charge globale et innovante, centrée sur les besoins des jeunes patients. Effectivement, l’Institut abrite là aussi des valeurs fortes orientées vers les enfants et adolescents malades, avec une attention particulière portée sur des traitements adaptés et personnalisés, voire nouveaux, la qualité des soins dans et en dehors du milieu hospitalier, la réinsertion à la vie après la maladie et le suivi, ainsi que la prise en charge à long terme.

 

Une mobilisation de tous pour Gustave Roussy

 

Tout le monde peut effectuer un don en ligne pour soutenir l’Institut Gustave Roussy, qu’il soit unique ou régulier. En effet, il est le premier Centre de Lutte Contre le Cancer, et est ainsi habilité à recevoir des dons et legs. Établissement de Santé Privé d’Intérêt Collectif (ESPIC) à but non lucratif, il favorise les innovations de la recherche et des soins grâce à la générosité du public. Ainsi, tous les dons permettent des avancées extraordinaires sur la recherche du cancer, ainsi que des découvertes majeures comme celle qui vient d’être faite. Des actions de soutien peuvent aussi être envisagées, comme l’achat de vos cartes de vœux solidaires pour lesquelles 25 % du prix est reversé à l’Institut Gustave Roussy. Ainsi, vous soutenez non seulement son équipe de chercheurs, mais aussi tous les patients. Les dons constituent la force de l’Institut. Les dons constituent la force de l’Institut en France d’abord, mais aussi à l’international.