La maladie d’Alzheimer

Affection du cerveau dite « neuro-dégénérative », la maladie d’Alzheimer fut découverte en 1906 par Aloïs Alzheimer, mettant en évidence la destruction des neurones, entrainant une altération des facultés cognitives (mémoire, langage, raisonnement, capacités d’orientation dans le temps et l’espace…). À force d’évolution et de progression des lésions cérébrales, il convient de souligner la réduction progressive de l’autonomie de la personne. D’un point de vue scientifique, des lésions se développent au niveau du système nerveux central : dégénérescences neurofibrillaires et plaques amyloïdes ou « plaques séniles ».

Les premiers signes d’alerte sont variés et peuvent être les suivants : pertes de mémoire, oubli d’évènements récents, difficultés à accomplir des tâches quotidiennes, problèmes de langage, désorientation dans le temps et dans l’espace, perte d’objets ou difficultés à reconnaître certaines personnes.

Choc psychologique et accompagnement

L’annonce de la maladie d’Alzheimer enclenche souvent un choc psychologique, un sentiment de colère, de tristesse et d’injustice, pour le malade comme pour sa famille. Outre les médecins et le personnel médico-social, les associations comme France Alzheimer sont souvent des interlocuteurs à privilégier. Ils sont un relais psychologique essentiel pour les personnes malades et leur famille.

Pour accompagner au quotidien, il faut penser aux repas qui sont souvent des moments de partage en famille. Par ailleurs, le malade peut oublier de manger et si la maladie progresse, ce sont des troubles du rythme alimentaire qui apparaissent. Pour l’accompagnement au quotidien, notons aussi l’importance d’accompagner le malade la nuit, dans sa conduite automobile qui peut devenir difficile voire dangereuse er les sorties, parfois compliquées mais très bénéfiques pour le malade.

France Alzheimer et projets pour 2016

Cette année encore et pour la 5ème année consécutive, France Alzheimer et maladies apparentées consacre plus d’un million d’euros pour soutenir la recherche sur la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées. L’engagement de l’association est à court terme mais aussi à long terme : une vision centrée sur l’amélioration et l’efficacité de l’accompagnement des familles au quotidien, et une vision à long terme tournée vers l’élaboration de solutions thérapeutiques. Pour soutenir la cause, c’est la mobilisation de tous qui compte, pour aider les malades et leurs proches. Vous pouvez faire un don ponctuel ou régulier.

Action pour la recherche

Comme le souligne Joël Jaouen, l’association France Alzheimer souhaite continuer d’avancer et porter la voix de trois millions de personnes concernées auprès des pouvoirs publics. L’association s’est positionnée sur deux dossiers phares, la loi pour l’adaptation de la société au vieillissement et le plan des maladies neurodégénératives. L’association souhaite cibler ses priorités, notamment en continuant à soutenir les chercheurs engagés dans le domaine de la maladie d’Alzheimer et des pathologies apparentées.

 

Des appels à projets pour aider et soutenir la recherche scientifique dans la lutte contre ces maladies ont été lancés par France Alzheimer en 2016 dans le but de concrétiser les objectifs définis par l’association. Pour une carte de voeux humanitaire vous aurez le choix parmi une grande sélection de cartes originales !

La première année de présidence de Joël Jaouen, réélu le 16 juin dernier, coïncidait avec les trente ans de l’association ce qui a permis à l’association de replacer au centre du débat les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée.