Les engagements de France Alzheimer

L’association s’engage pour faire valoir plusieurs points concrets à l’occasion des législatives 2017. Elle met en avant le caractère essentiel du diagnostic, pour que celui-ci ne soit pas tardif, demandant à ce que des actions de communication, d’information et de sensibilisation soient mises en place. En outre, chaque personne qui aurait un doute sur son état de santé devrait pouvoir avoir accès à un diagnostic précoce, grâce à des dispositifs de prise en soin mis en place et des bilans complets faciles d’accès. L’annonce du diagnostic, qui est souvent vécu comme un vrai choc traumatique, et l’accompagnement des personnes malades et de leurs familles doivent être qualitatifs et accompagnés d’un véritable suivi pour élaborer un parcours de soin personnalisé. Dans cette lignée, on soulignera un nouvel engagement de France Alzheimer concernant l’importance de ce parcours de soin, qui devra être adapté, renforcé et encadré par des professionnels formés et spécialisés. Concernant les aidants, ils seront reconnus grâce à un véritable statut, pour davantage de reconnaissance au sein de la société et une meilleure valorisation de leurs droits et statuts comme la formation, les mesures fiscales, le soutien financier.

Parmi les différents engagements, on note l’allégement des coûts de la maladie et l’investissement pour la recherche contre la maladie d’Alzheimer.

 

Une cause soutenue

Cause soutenue en France, elle suscite l’intérêt de certains artistes comme Zaz avec sa chanson si jamais j’oublie . La maladie d’Alzheimer est connue de nom, mais 55% seulement des Français pensent être bien informés sur ce sujet. Pour participer à cette cause, c’est la mobilisation de tous qui compte, afin d’aider les malades et leurs proches. Vous pouvez faire un don ponctuel ou régulier . Optez aussi pour des cartes de vœux de fin d’année pour soutenir la cause, 25% du prix de la carte seront reversés à l’association.

 

Vers une évolution du regard grâce aux législatives ?

France Alzheimer insiste sur l’importance de l’évolution des consciences face à la maladie. En effet, elle souhaite valoriser le regard qui est porté sur les personnes malades, aujourd’hui négatif au sein de notre société et qui fait que deux personnes sur trois n’osent pas parler de leur maladie. Pour ce faire, elle propose la mise en place d’une campagne de communication, qui favoriserait la considération et la valorisation des personnes souffrant d’Alzheimer ou de maladies apparentées. Cette mesure pourrait être accompagnée d’actions concrètes permettant d’inclure les personnes malades dans la société, comme la mise en place d’infrastructures adaptées, l’implication des personnes dans la vie de la cité ou l’accès aux nouvelles technologies. Enfin, et toujours dans cet objectif de changer le regard sur la maladie, France Alzheimer insiste sur l’importance de la reconnaissance juridique des personnes malades et sur la nécessité de leur reconnaissance comme citoyens acteurs.

Les députés seront alors appelés à donner leur point de vue et de permettre l’évolution de la politique de santé publique autour de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées. Les candidats sont effectivement les futurs responsables de cette mission et de ces engagements concrets, qui permettraient une meilleure sensibilisation en faveur des trois millions de personnes malades.

L’objectif de l’association d’interpeller l’opinion publique et de mobiliser les consciences pour ces élections 2017 est donc atteint. 96 associations départementales du réseau France Alzheimer et maladies apparentées se sont mobilisées pour une mobilisation nationale.